SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.14 número39An egalitarian-liberal conception of distributive justiceLaw and politics: the Ministério Público and the defense of collective rights índice de autoresíndice de materiabúsqueda de artículos
Home Pagelista alfabética de revistas  

Revista Brasileira de Ciências Sociais

versión impresa ISSN 0102-6909

Resumen

BONELLI, Maria da Gloria. L'institut de l'Ordre des Avocats Brésiliens et l'État: la professionnalisation au brésil et les limites des modèles centrés sur le marché. Rev. bras. Ci. Soc. [online]. 1999, vol.14, n.39, pp. 61-81. ISSN 0102-6909.  http://dx.doi.org/10.1590/S0102-69091999000100004.

S'attachant au rôle joué par l'Institut de l'Ordre des Avocats Brésiliens (OAB) entre 1843 et 1930, le présent article analyse les relations entre le professionnalisme et l'État. Il cherche à montrer comment cette organisation a été créée par un segment de l'élite - des bacheliers en droit - suivant des objectifs qui ne se limitaient pas au contrôle du marché du travail, mais qui avaient en vue la construction de l'État. L'OAB a eu un rôle actif dans la formation de l'État grâce à son expertise sur des questions de jurisprudence. Ce travail considère la modernisation de la profession d'avocat au Brésil comme un processus qui a commencé pendant l'Empire, à la suite de la création des Facultés de Droit des villes de São Paulo et de Olinda en 1827 et de la fondation, en 1843, de l'IOAB. Ce processus s'est développé grâce à la création de l'Ordre des Avocats du Brésil (OAB) en 1930, et s'est consolidé à travers la lutte pour la préservation de l'autonomie de l'OAB face à des tentatives d'intervention de l'État en 1955 et, à nouveau, sous le régime militaire, entre 1968 et 1978.

Palabras llave : Professions; Construction de l'État; Avocats; Institut de l'Ordre des Avocats Brésiliens; Marché de travail.

        · resumen en Portugués | Inglés     · texto en Portugués     · pdf en Portugués