SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.33 número96DEMOCRACIA E REDUÇÃO DA DESIGUALDADE ECONÔMICA NO BRASIL: A INCLUSÃO DOS OUTSIDERSDIREITOS HUMANOS E DEMOCRACIA: A EXPERIÊNCIA DAS COMISSÕES DA VERDADE NO BRASIL índice de autoresíndice de assuntospesquisa de artigos
Home Pagelista alfabética de periódicos  

Serviços Personalizados

Journal

Artigo

Indicadores

Links relacionados

Compartilhar


Revista Brasileira de Ciências Sociais

versão On-line ISSN 1806-9053

Resumo

BRAGA, Maria do Socorro S.; COSTA, Valeriano M.  e  FERNANDES, Jean Lucas M.. DYNAMIQUES DE FONCTIONNEMENT ET CONTRÔLE DU POUVOIR DANS LES PARTIS POLITIQUES : LES CAS DU PT ET DU PSDB DANS L’ÉTAT DE SÃO PAULO. Rev. bras. Ci. Soc. [online]. 2018, vol.33, n.96, e339614.  Epub 01-Fev-2018. ISSN 1806-9053.  http://dx.doi.org/10.17666/339614/2018.

Le but de cet article est d’étudier le développement organisationnel et le fonctionnement interne du Parti des Travailleurs (PT) et du Parti de la Social-Démocratie Brésilienne (PSDB) au niveau infranational, plus précisément dans l’état de São Paulo, où tous deux ont démontré une forte présence et une enviable performance électorale dans la période comprise entre 1994 et 2016. Basés sur le modèle de Panebianco (2005), nous avons mené des entretiens avec les leaders des États brésiliens. Nous avons pu constater que les deux partis constituent des organisations prioritairement orientés vers le contrôle du pouvoir (gouvernement) de l’État, tout en alliant de vastes discours idéologiques et programmatiques, des mécanismes de sélection des candidats, le contrôle de la distribution des ressources et de l’organisation territoriale relativement centralisée dans leurs respectifs directoires régionaux ainsi que des stratégies (distinctes) de mobilisation et de participation de leurs bases sociales. Néanmoins, malgré le fait que le concept de modèle génétique de Panebianco puisse expliquer les différences organisationnelles entre le PSDB (plus proche du modèle social-libéral de style organisationnel) et le PT (plus proche du modèle social-démocratique de style participatif), cela n’explique pas leur grand écart de performance électorale. Nous avons supposé que la domination du PSDB au long de ces vingt dernières années ait pu s’expliquer, au moins en partie, par la combinaison entre le modèle génétique (social-libéral) et le type de coalition (cohésif-stable), ce qui nous a conduit à l’hypothèse – à être testée au cours d’une autre recherche – que l’électorat potentiel de ce parti est plus important que le PT car il couvre une ample et croissante classe moyenne dont le profil est conservateur, aussi bien dans la riche province de l’État que dans la région métropolitaine de la ville de São Paulo.

Palavras-chave : Organisation interne des partis politiques; Pouvoir interne des partis politiques; PT; PSDB; Sous-système Paulista.

        · resumo em Português | Inglês     · texto em Português     · Português ( pdf )