SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.20 issue42Simón Bolívar's Republic: a bulwark against the "Tyranny" of the MajorityPeru's forgotten wars: formation of the State and a nation's imaginary author indexsubject indexarticles search
Home Pagealphabetic serial listing  

Revista de Sociologia e Política

Print version ISSN 0104-4478

Abstract

RIVERA, José Antonio Aguilar. Au-delà du consensus restrictif: les élections au Mexique (1809-1847). Rev. Sociol. Polit. [online]. 2012, vol.20, n.42, pp. 39-55. ISSN 0104-4478.  http://dx.doi.org/10.1590/S0104-44782012000200005.

RESUMÉ Cet article analyse les expériences avec le système représentatif, premièrement dans la Nouvelle-Espagne, et au Mexique après. Les élections qui ont eu lieu encore sous le domaine espagnol ont réalisé les dynamiques politiques de cette forme de gouvernement, comme la large participation politique. On étudie les élections pendant les premières décennies de l'indépendance, jusqu'au début de la guerre avec les États-Unis, et il se trouve que, malgré que pour les années trente du XIX siècle, il y ait eu un consensus croissant entre les élites sur l'envie d'exclure les classes populaires des élections, il a été impossible de maintenir les exclusions censitaires pendant beaucoup de temps. Aucune des factions n'a été capable de s'abstenir du recours aux « classes dangereuses ». Le chapitre essaie de faire comprendre les raisons de cet impossibilité. Il existe plusieurs hypothèses pour expliquer ce modèle. On affirme qu'au début, l'incomplète ouverture de la libération aurait obéi à la concurrence entre des factions antagoniques. Toutefois, à la fin des années 1820, la mobilisation populaire a causé des désordres sociaux, comme la destruction du marché du Parián, ce qui l'a rendue dysfonctionnelle d'après les élites. Vers les années 1830, les classes dirigeantes ont décidé de ne pas utiliser les classes populaires dans les disputes électorales. Cependant, cet accord n'a pas duré et l'on croit que c'est dû au fait que les conservateurs aient abandonné l'idée du suffrage censitaire, et encore les libéraux , qui auraient renouvelé leur insistance à maintenir une large libération, grâce à leurs triomphes électoraux.

Keywords : gouvernement représentatif ; Mexique ; XIXè siècle ; droit de vote ; pratiques électorales ; mobilisation politique.

        · abstract in English | Spanish     · text in English     · pdf in English