SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.9 número1Adília e Baudelaire: leituras do fimAs Flores do Mal e o fracasso do poema índice de autoresíndice de materiabúsqueda de artículos
Home Pagelista alfabética de revistas  

Alea : Estudos Neolatinos

versión impresa ISSN 1517-106X

Resumen

MULLER, Adalberto. A lucarna do infinito: Baudelaire e a fotografia. Alea [online]. 2007, vol.9, n.1, pp. 131-140. ISSN 1517-106X.  http://dx.doi.org/10.1590/S1517-106X2007000100010.

Dans son commentaire agressif de la photographie lors de l’ouverture du Salon de 1859, Baudelaire semble peindre un auto-portrait de l’esthète anti-bourgeois. Pour autant, la position de Baudelaire relative à la photographie est ambiguë et doit être comprise dans le contexte paradoxal de son amour de la modernité et de sa haine du progrès. À travers la lecture de ce texte, nous avons l’intention de démontrer le rôle important qu’il joue dans la théorie baudelairienne de l’imagination et de montrer comment il peut révéler un certain aveuglement des poètes et littérateurs par rapport aux nouvelles technologies de reproduction de l’image.

Palabras llave : Baudelaire; Photographie; Image; Poète; Media.

        · resumen en Portugués | Inglés     · texto en Portugués     · pdf en Portugués