SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.18 número43Orphanato Municipal de Belém: acolhimento, educação e instrução a meninas (1893-1911) índice de autoresíndice de assuntospesquisa de artigos
Home Pagelista alfabética de periódicos  

Serviços Personalizados

Journal

Artigo

Indicadores

Links relacionados

Compartilhar


História da Educação

versão On-line ISSN 2236-3459

Resumo

KAHN, Pierre. Leçons de choses et enseignement des sciences en France a la fin du 19e siecle: contribution a une histoire de la culture scolaire. Hist. Educ. [online]. 2014, vol.18, n.43, pp.183-201. ISSN 2236-3459.  http://dx.doi.org/10.1590/S2236-34592014000200011.

Outre les grandes réformes accomplies dans l'organisation institutionnelle de l'école primaire (gratuité, obligation, laïcité), les républicains français de la fin du 19e siècle ont eu la volonté d'opérer une profonde transformation des contenus d'enseignement et des normes pédagogiques. Les sciences expérimentales en ont fortement bénéficié et deviennent en 1882 une discipline régulière de l'école primaire, avec ses programmes et sa répartition horaire. La leçon de choses, procédé pédagogique pour lequel les réformateurs s'enthousiasment depuis les années 1860, va être étroitement et naturellement associée à cet enseignement. Elle est en effet d'abord une leçon d'observation; or, où les élèves trouveront-ils meilleures occasions d'observer qu'au cours de leçons d'histoire naturelle ou de physique élémentaire? Ainsi liés l'un à l'autre, enseignement des sciences et leçon de choses ont deux versants, l'un prosaïque, l'autre enchanté. Versant prosaïque: l'enseignement des sciences, destiné à des élèves qui, pour la plupart, ne connaîtront pas d'autre école que le primaire, doit rester pratique et usuel. Si la leçon de choses convient particulièrement à cet enseignement, c'est qu'elle porte avant tout sur des réalités concrètes et familières. Versant enchanté: l'enseignement des sciences est un instrument puissant d'éducation intellectuelle (voire d'éducation morale et politique). Il incarne l'espoir d'une éducation libérale primaire aussi complète, digne et valable en son genre que les humanités classiques du secondaire. La leçon de choses, en faisant correspondre la démarche pédagogique à la méthode même de la science (la méthode inductive) devient alors par excellence ce qui permet cette éducation intellectuelle. Cette tension n'est pas propre à l'enseignement des sciences. L'analyse de celui-ci permet bien plutôt de mettre en évidence le double discours que les républicains ont tenu sur une école qu'ils ont simultanément transformé en réalité et en rêve.

Palavras-chave : activité (de l'élève); ecole primaire; education intellectuelle; education pratique; enseignement concret; enseignement des sciences; leçon de choses; méthode inductive; méthode intuitive; observation; pédagogie.

        · resumo em Português | Inglês | Espanhol     · texto em Português | Francês     · Português ( pdf ) | Francês ( pdf )

 

Creative Commons License Todo o conteúdo deste periódico, exceto onde está identificado, está licenciado sob uma Licença Creative Commons