SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.8 issue1Nerve compression as an essential factor in causing ischaemic and post-ischaemic paraesthesiaePsicoses puerperais author indexsubject indexarticles search
Home Pagealphabetic serial listing  

Services on Demand

Journal

Article

Indicators

Related links

Share


Arquivos de Neuro-Psiquiatria

Print version ISSN 0004-282X

Arq. Neuro-Psiquiatr. vol.8 no.1 São Paulo Jan./Mar. 1950

http://dx.doi.org/10.1590/S0004-282X1950000100004 

Résultats électroencéphalographiques dans 33 cas de tumeurs intracraniennes chirurgicalement vérififes

 

 

Paulino W. LongoI; Paulo Pinto PupoII; Olavo PazzaneseIII; A. Mattos PimentaIV

IProfessor de Neurologia da Escola Paulista de Medicina; Diretor do Serviço de Neuro-Psiquiatria do Instituto Paulista
IIDocente de Neurologia da Fac. Med. da Univ. de São Paulo. Chefe de Clínica Neurológica da Escola Paulista de Medicina
IIIDo Instituto de Electrencefalografia (São Paulo)
IVNeuro-cirurgião do Serviço de Neurologia da Escola Paulista de Medicina

 

 

Dès 1944, nous recherchons les possibilités diagnostiques de l'électroencéphalographie dans les tumeurs intracraniennes, au point de vue cie l'existence possible d'une tumeur, mais surtout de sa localisation par rapport à la surface extérieure du crâne1.

À ce propos nous nous sommes orientés par les travaux de W. G. Walter et collaborateurs2, de Case et Bucy3, de Williams et Gibbs4, de Kornmiiller5, de Smith, Ch. Walter et Laidlaw6, de Foster et Nims7, de Cobb8, de Yager et Luse9, de Williams et Reynell10, de Jasper et Hawke11, de Puech et Lerique-Koechlin12, de Ulett13, de Guerenstein et Strauss14, de Glaser et Sjaardema15 et, plus récemment, par ceux de Bagchi et Basset16.

Méthode - Tous les examens utilisés dans le présent travail on été exécutés avec un appareil de Grass, de six canaux: 12 électrodes ont été mis à la surface du crâne et deux aux oreilles. Plus tard, nous avons utilise des électrodes medianes et nous avons fait l'exploration monoauriculaire, d'apres Bagchi et Basset. Les techniques de dérivation furent: unipolaires avec electrodes indifférentes auriculaires; liaisons en chaines longitudinales, transversales, circulaires et triangulaires, toutes en prise bipolaire visant determiner les relations de phases. Nous avons toujours prefere d'etudier simultanément des points homologues des deux hemispheres, car l'appareil de six canaux est fort usable pour cette recherche.

Matériel - Les malades éxaminés venaient de plusieurs hôpitaux et de la clinique particulière. Les examens ont été faits de préférence avant les autres procédés semiologiques capables d'introduire une possible cause d'erreur dans les données électriques (ponclion rachidienne, pneumoencéphalographie et ventriculographie, artériographie, etc.).

Le nombre de patients suspects de tumeur endocranienne fut de 75, parmi lesquels 33 furent verifies par la chirurgie ou la ventriculographie. Parmi les cas non verifies chirurgicalement, l'évolution clinique elimina la possibilite de tumeur 11 fois. Dans 4 cas, la neuro-chirurgie montra des lesions non tumorales. Dans 15 cas l'EEG n'accusa pas de tumeur; dans 2 cas à evolution clinique clairement tumorale, l'EEG accusa l'existence de la neoplasie. II nous a été impossible de suivre l'évolution de 25 cas.

Le présent travail comprend seulement les 33 cas vérifiés par la neuro-chirurgie ou la ventriculographie. Parmi ces cas, 26 tumeuis étaient localisées dans un des hémisphères cérébrales, 25 ayant donné des signes électroencéphalographiques de latéralisation (96,1% des cas).

Par rapport aux types d'alterations localisées dans les cas de tumeurs d'hémisphère, on constate:

 

 

Dans un cas l'EEG ne donna pas de signes de tumeur (patient opéré un móis après, avec glioblastome multiforme). En 2 cas de tumeurs de la base, sans repercussion directe ou indirecte sur le cerveau, l'EEG fut normal. Dans un cas d'abces du cervelet il y avait repercussion clinique ni électrique sur le cerveau (syndrome d'hypertension endocranienne, signes électriques locaux occipitaux). Dans un cas de gros neurinome de l'acoustique droit, apparut le rythme theta bilateral avec forte predominance droite.

Un autre aspect intéréssant est la relation entre le type de la tumeur et les alterations de l'EEG. Bien que le nombre de cas ne permette pas des conclusions definitives, on peut observer dans le tableau suivant les données se rapportant à ces éléments:

 

 

CONCLUSIONS

1. L'EEG a donné des signes de latéralisation dans 25 cas de tumeurs de l'hémisphère cérébral (96% des cas).

2. Signes de syndrome focal ont été rencontres dans 25 sur 26 cas de tumeurs localisées aux hémisphères (89%).

3. Le syndrome d'hypertension endocranienne, tout en agissant sur l'EEG, n'a pas empêché l'apparition des signes focaux (11 sur 13 cas).

4. Le rythme theta est apparu bilatéralement dans 2 cas de tumeur du diencéphale et dans un cas de gros neurinome de l'acoustique droit, ce dernier avec prédominance dans la région occipital droite.

5. Les anomalies de l'EEG les plus freqüentes furent les ondes delta (26 sur 29 cas) et la depression ou suppression du rythme alpha (13 sur 29 cas). Dans deux cas, la suppression focale du potentiel fut l'unique anomalie observée. Dans les autres cas, ces alterations sont apparues combinées aux ondes delta.

6. Des tumeurs intracraniennes les gliomes sont ceux qui ont donné le maximum d'alteration diffuses. Les meningiomes et les tumeurs vasculaires ont donné des alterations focales.

7. La répercussion contrelatérale est plus fréquente dans les tumeurs intra-cérébrales et prof ondes; nous l'avons rencontrée dans 2 cas de meningiome, dans un cas de tumeur du 1/3 antérieur de la faux avec envahissement hemisphérique bilateral et dans un autre cas qui présentait, en plus d'un meningiome, un kyste gliomateux.

8. Un cas de glioma diffus n'a pas donné d'alterations du EEG (l'opération à été faite un mois après l'examen).

 

BIBLIOGRAPHIE

1. a) Pupo, P. P. e Mattos Pimenta, A. - A Eletroencefalografia nos tumores cranianos. Arq. Neuro-Psiquiat., (S. Paulo), 4:373-390 (dezembro) 1946. b) Pupo, P. P., Pazzanese, O. e Mattos Pimenta, A. - A Eletrencefalografia nos tumores intracranianos. Arq. Neuro-Psiquiat. (S. Paulo), 6:1-24 (março) 1948. c) Longo, P. W., Pupo, P. P., Mattos Pimenta, A., Lemmi, O. - Tumor da região do terceiro ventrículo. Diagnóstico electroencefalográfico. Arq. Neuro-Psiquiat. (S. Paulo), 6:169-177 (junho) 1948.         [ Links ]

2. a) Walter, W. G. - The location of cerebral tumours by electroencephalography. Lancet, 2:305 (agosto) 1936. b) Walter, W. G. - The technique and applications of electroencephalography. J. Neurol, a. Psychiat., (Londres), 1:359-85, 1938. c) Walter, W. G. e Dovey, V. J. - Electroencephalography in cases of subcortical tumour. J. Neurol. Neurosurg. a. Psychiat. (Londres), 7:57-65, 1944.         [ Links ]

3. a) Case, Th. J. e Bucy, P. - Localization of cerebral lesions by electroencephalography. J. Neurophysiol., 1:425-261, 1938. b) Case, Th. J. - Electroencephalography in the diagnosis and localization of intracranial lesions. J. Nerv. a. Mental Dis.,87:598, 1938.         [ Links ]

4. Williams, D. e Gibbs, F. A. - Electroencephalography in clinical neurology. Its value in routine diagnosis. Arch. Neurol, a. Psychiat., 41:519-534, 1939.         [ Links ]

5. Kornmüller, A. E. - Einige weitere Erfahrungen über die Lokalisation von Tumoren und anderen herdförmigen Erkrankungen des Gehirns mittels der hirnbioelektrischen Lokalisationsmethodik. Zentralb. f. Neurochir., 5:75-85, 1940.         [ Links ]

6. Smith, J. R., Walter, Ch. e Laidlaw, R. - The electroencephalogram in cases of neoplasms of the posterior fossa. Arch. Neurol, a. Psychiat., 43:472-487, 1940.         [ Links ]

7. Foster, F. e Nims, K. - Electroencephalographic effects of acute increase of intracranial pressures. Arch. Neurol, a. Psychiat., 47:449-453, 1942.         [ Links ]

8. Cobb, W. A. - The electroencephalographic localization of intracranial neoplasms. J. Neurol. Neurosurg. a. Psychiat. (Londres), 7:96-102, 1944.         [ Links ]

9. Yaeger, Ch. e Luse, S. - Electroencephalographic localization and differentiation of lesions of frontal lobes (pathologic confirmation). Arch. Neurol, a. Psychiat., 54:197-201, 1945.         [ Links ]

10. Williams, D. e Reynell, J. - Abnormal supression of cortical frequencies. Brain, 48:123-162, 1945.         [ Links ]

11. a) Jasper, H. e Hawke, W. - Electroencephalography. IV. Localization of seizure waves in epilepsy. Arch. Neurol, a. Psychiat., 39:885-902, 1938. b) Jasper, H. - The place of electronecephalography in clinical neurology. A restrospective and prospective study. Arch. Neurol, a. Psychiat., 44:1345-1347, 1940.         [ Links ]

12. Puech, M. P. e Lerique-Koechlin, M. - L'electroencephalographie dans les abscés du cerveau. Rev. Neurol., 76:303-304, 1944.         [ Links ]

13. Ulett, G. - Electroencephalogram of dogs with experimental space-occupying intracranial lesions. Arch. Neurol, a. Psychiat., 54:141-149, 1945.         [ Links ]

14. Guerenstein, L. e Strauss, H. - Correlations between electroencephalogram and histologic structure of gliogenous and metastatic brain tumors. J. Mt. Sinai Hosp., 12:874-877, 1945. Resumo in Year-Book Neurol., Psychiat., a. Endocrinol., Chicago, 1945.         [ Links ]

15. Glaser, M. A. e Sjaardema, H. - Effect on the electroencephalogram of localized pressure on the brain. J. Neurophysiol., 9:63-72, 1945.         [ Links ]

16. Bagchi, B. K. e Basset, R. C. - Some additional electroencephalographic techniques for the localization of intra-cranial lesions. J. Neurosurg., 4:348-369, 1947.         [ Links ]

 

 

Trabalho apresentado ao 4.º Congresso Internacional de Neurologia, reunido em Paris, em setembro de 1949.
Rua Bolivia 123 - São Paulo, Brasil.

Creative Commons License All the contents of this journal, except where otherwise noted, is licensed under a Creative Commons Attribution License