Aimé Césaire et la lutte inachevée

Aimé Césaire fait partie des auteurs qui ont contribué à la déconstruction de la bibliothèque coloniale. Il interroge, d'un lieu singulier, la Martinique, une colonie française qui a connu l'esclavage et le colonialisme, le récit hégémonique européen. Son œuvre est profondément marquée par l'expérience de l'exil, de la déportation, de la présence africaine au monde produite par la traite négrière et l'esclavage. Sur des terres nées de la colonisation et de l'esclavage, les mouvements de résistance ont cherché à échapper à l'assignation à résidence imposée par la race et à obtenir droit de cité. Pour Césaire, l'émancipation est un horizon, qui se redessine constamment. Il n'y a donc jamais de réponse définitive mais une recherche sans cesse renouvelée d'une position où ni la singularité ni l'universel ne triomphe l'une de l'autre. C'est dans la tension entre ces deux positions que Césaire entrevoit un processus d'émancipation où idéalisation et amertume sont tenues à distance.

Césaire; Martinique; colonisation; esclavage; mouvements de résistance


Programa de Pos-Graduação em Letras Neolatinas, Faculdade de Letras -UFRJ Av. Horácio Macedo, 2151, Cidade Universitária, CEP 21941-97 - Rio de Janeiro RJ Brasil , - Rio de Janeiro - RJ - Brazil
E-mail: alea.ufrj@gmail.com