Língua, discurso e política

Après avoir discutéle sensdumot "politique", ce texte montre qu'il y a quatre possibilités d'approches pour la question des rapports entre langue, discours et politique, à savoir: a) la nature intrinsèquement politique du langage et des langues; b) les rapports de pouvoir entre les discours et leur dimension politique; c) les rapports de pouvoir entre les langues et la dimension politique de leur usage; d) les politiques linguistiques. Ce texte ne développe que les deux premiers points. Le langage et les langues ont une nature essentiellement politique, car ils subjuguent les sujets parlants à leur ordre. Les silences opérés par le discours manifestent un rapport de pouvoir. La circulation des discours dans l'espace social est soumise elle aussi à l'ordre du pouvoir. Les usages linguistiques peuvent devenir non seulement l'espace de l'appartenance mais encore celui de l'exclusion, de la séparation et même de l'élimination d'autrui. Voilà pourquoi la langue n'est pas un instrument neutre de communication, mais elle est traversée para la politique, par le pouvoir, par les pouvoirs. La littérature, en raison des déplacements qu'elle produit, est une façon de jouer de la langue pour en dévoiler les pouvoirs.

pouvoirs; circulation des discours; préjugés linguistiques; déplacements linguistiques


Programa de Pos-Graduação em Letras Neolatinas, Faculdade de Letras -UFRJ Av. Horácio Macedo, 2151, Cidade Universitária, CEP 21941-97 - Rio de Janeiro RJ Brasil , - Rio de Janeiro - RJ - Brazil
E-mail: alea.ufrj@gmail.com