O coro trágico de Pasolini

Pasolini's tragic chorus

Bruno C. Duarte

Pendant la deuxième moitié des années 60, parmi des oeuvres comme Oedipe-Roi (1967) et Médée (1969), Pasolini eut le projet de réaliser un film-poème "sur le tiers-monde". De cette "espèce de documentaire, un essai", dans ses propres mots, plusieurs fragments ont été préservés, parmi lesquels les Notes pour une Orestie africaine (1968-69), une tentative de transposition de l'oeuvre d'Eschyle dans l'Afrique moderne post-coloniale - et d'arriver ainsi à la projection et au déplacement de la forme et du mythe tragiques dans un espace et un temps étrangers qui lui résistent intrinsèquement. Dans ce contexte, l'ambition de Pasolini de faire revivre et de re-situer le choeur grec ancien dans les "situations réelles, réalistes, quotidiennes" de l'Afrique du XXème siècle s'avère être particulièrement importante non seulement pour considérer encore la figure - essentiellement paradoxale - d'un choeur tragique moderne, mais aussi pour repenser la construction de l'espace dramatique ainsi que le concept de représentation en général.

Ancien/Moderne; Choeur tragique; Tragédie grecque; Orestie ; Cinéma


Programa de Pos-Graduação em Letras Neolatinas, Faculdade de Letras -UFRJ Av. Horácio Macedo, 2151, Cidade Universitária, CEP 21941-97 - Rio de Janeiro RJ Brasil , - Rio de Janeiro - RJ - Brazil
E-mail: alea.ufrj@gmail.com