Vivre avec la mort: l'élaboration du mourir dans la société moderne

Le texte aborde le problème de l'élaboration de la mort dans la société moderne; il cherche à poser le problème des stratégies psychosociales utilisées dans la société moderne pour vivre avec la mort. On y démontre que la manière dont la mort est traitée socialement dans la société moderne est une conséquence de notre manière d'établir des liens avec la vie. A partir de l'analyse des contributions apportées par Philippe Ariès et Norbert Elias et des concepts d'individualisation énoncés par Ulrich Beck ainsi que de la ségrégation de l'expérience proposée par Anthony Giddens, on essaie de démontrer que moins la mort est problématique sur le plan social plus son élaboration est angoissante pour l'individu. Pour développer cet argument et montrer combien l'expérience de la mort est discriminée, nous avons utilisé la notion d'acteur - réseau qui permet l'interprétation de la juxtaposition d'acteurs hétérogènes dans l'élaboration de la mort.

mort; l'élaboration du mourir; discrimination de la mort; acteur réseau; société moderne


Universidade Federal da Bahia - Faculdade de Filosofia e Ciências Humanas - Centro de Recursos Humanos Estrada de São Lázaro, 197 - Federação, 40.210-730 Salvador, Bahia Brasil, Tel.: (55 71) 3283-5857, Fax: (55 71) 3283-5851 - Salvador - BA - Brazil
E-mail: revcrh@ufba.br