Reconquête d'une identité de travailleur par d'anciens detenus qui faisaient les poublelles

L'objectif de ce travail est de mener une réflexion qui permette de comprendre comment les personnes qui font les poubelles, ex-prisonniers de Fortaleza, retrouvent une identité de travailleurs en se basant sur une activité précarisée et stigmatisante socialement. Une recherche bibliographique et documentaire ainsi qu'une étude d'inspiration ethnographique par l'observation directe et par des interviews semi-structurées a été réalisée. Les résultats indiquent des conditions précaires de travail et des conflits avec les propriétaires de dépôts qui exploitent les personnes qui font les poubelles à tous les niveaux. Perçu par la population comme des marginaux, dangereux et sales, leurs conditions de travail et de vie sont marquées par l'exploitation, les conflits et les préjugés. Les narrations de ces recyclés par la justice montrent une forte identification avec les déchets qu'ils ramassent. A la recherche d'une réinsertion sociale et de la reconstruction d'une identité, certains admettent pratiquer des actes illicites ou faire des rechutes,signes d'une fragilité du système qui essaie de les recycler et de les insérer de manière précaire.

Travail; Identité; Précarité; Personnes qui font les poubelles; Ex-détenus


Universidade Federal da Bahia - Faculdade de Filosofia e Ciências Humanas - Centro de Recursos Humanos Estrada de São Lázaro, 197 - Federação, 40.210-730 Salvador, Bahia Brasil, Tel.: (55 71) 3283-5857, Fax: (55 71) 3283-5851 - Salvador - BA - Brazil
E-mail: revcrh@ufba.br