La visite de Robert Park au Brésil, "l'homme marginal" et Bahia servent de laboratoire

Lícia do Prado Valladares

Cet article fait partie des préoccupations théoriques de l'auteure concernant la venue de "l'école de Chicago" au Brésil. Elle y fait l´analyse du passage de Robert Park à Bahia, à la fin des années 30, de ses motivations et des effets qu´il a eu pour les sciences sociales internationales. Ce voyage est peu connu, ce qui permet à l'article d´apporter une collaboration à l´histoire des sciences sociales au Brésil et à Bahia. Sur la base des données originales d´une recherche menée au Brésil et aux États-Unis, l'auteure considère l'importance de la visite de Park [et de Pierson] à Bahia. Elle reprend les notions classiques de l'Homme Marginal, développées par Park, et celles de melting-pot, utilisées par Park et ses disciples, lorsque ce dernier faisait référence à la vie, à Chicago, de communautés de nationalités différentes qui ne se mélangeaient pas. Le cas du métissage bahianais a intrigué Park au point de transformer Bahia en un "laboratoire social" qui a suscité non seulement la venue d´autres anthropologues mais aussi de nouvelles questions et d´interprétations théoriques qui sont reprises actuellement.

Ecole de Chicago; Robert Park; Donald Pierson; relations raciales; Bahia; Brésil


Universidade Federal da Bahia - Faculdade de Filosofia e Ciências Humanas - Centro de Recursos Humanos Estrada de São Lázaro, 197 - Federação, 40.210-730 Salvador, Bahia Brasil, Tel.: (55 71) 3283-5857, Fax: (55 71) 3283-5851 - Salvador - BA - Brazil
E-mail: revcrh@ufba.br