Accessibility / Report Error

A Política Pública como Caixa de Pandora: Organização de Interesses, Processo Decisório e Efeitos Perversos na Reforma Sanitária Brasileira - 1985-1989

Cet article a pour objectif général l'étude du modèle d'intermédiation des intérêts dans le domaine des politiques sanitaires et, pour objectif particulier, les relations qui se sont nouées entre les groupes d'intérêts et les acteurs institutionnels sur des scènes décisionnaires différentes tout au long du processus de mise en place de ce qu'on a nommé la Réforme Sanitaire Brésilienne pendant les années 1985-1989. Du point de vue empirique, l'analyse se concentre autour de jalons décisifs de cette Réforme, à savoir la VIII Conférence Nationale de la Santé, le Système Unifié et Décentralisé de Santé (SUDS) et le Système Unique de Santé (SUS). L'option méthodologique adoptée dans ce travail met en relief les choix stratégiques des acteurs engagés dans le processus décisionnaire. En établissant une analogie entre le mythe de Pandore et la Réforme Sanitaire Brésilienne, on analyse en détail les effets non prévus provoqués par la Réforme dont les conséquences se sont avérées socialement indésirables. L'ensemble des politiques de la santé qui se dégage de cette Réforme révèle un processus d'exclusion générale où le droit à la citoyenneté sociale - fondée sur la solidarité et l'accès de tous les citoyens aux soins de santé - est toujours affaibli au profit de la logique du marché, seule voie d'accès, privilégiée, à la santé. L'État, de façon perverse et paradoxale, intervient dans le sens d'une sélection sociale et résiduelle

Politiques publiques; groupes d'intérêts; réforme sanitaire; processus décisionnaire


Instituto de Estudos Sociais e Políticos (IESP) da Universidade do Estado do Rio de Janeiro (UERJ) R. da Matriz, 82, Botafogo, 22260-100 Rio de Janeiro RJ Brazil, Tel. (55 21) 2266-8300, Fax: (55 21) 2266-8345 - Rio de Janeiro - RJ - Brazil
E-mail: dados@iesp.uerj.br