Accessibility / Report Error

Le droit au patrimoine chez Faoro et Weber et la sociologie brésilienne

Le but de cet article consiste à étudier le contenu et l'accueil de l'œuvre de Raymundo Faoro au Brésil en la comparant à sa matrice théorique weberienne et en postulant que sa conception de droit au patrimoine restreint sa valeur d'explication originale lorsqu'il assimile le droit au patrimoine à une simple structure politique centralisée et puissante tout en négligeant son aspect de décentralisation et d'inefficacité étatique. L'usage inexact de la théorie weberienne influence les critiques à Faoro, qui se trompent quand elles quittent l'objection (pertinente) pour viser l'interprétation pesante et fataliste de l'auteur jusqu'à la puissance explicative de la conception weberienne en soi. On y présente d'autres auteurs qui abordent le thème du droit au patrimoine de façon plus nuancée, sans lui dénier son importance comme interprétation. Enfin on fait remarquer l'apport (involontaire, on en convient) des idées de Faoro dans le modelage d'une culture politique anti-étatique, plutôt privée et, à la limite, oligarchique dans le Brésil actuel. Le concept de droit au patrimoine exerçant au Brésil une influence fructueuse et suscitant des discussions et des interprétations diverses, on a souhaité ici l'éclairer, bien que de façon limitée.

Brésil; société; pouvoir public; droit au patrimoine; groupes sociaux; Weber; Faoro


Instituto de Estudos Sociais e Políticos (IESP) da Universidade do Estado do Rio de Janeiro (UERJ) R. da Matriz, 82, Botafogo, 22260-100 Rio de Janeiro RJ Brazil, Tel. (55 21) 2266-8300, Fax: (55 21) 2266-8345 - Rio de Janeiro - RJ - Brazil
E-mail: dados@iesp.uerj.br