Accessibility / Report Error

"L’anéantissement des productions de la nature": critique illuministe, crise coloniale et les origines de l’environnementalisme politique au Brésil (1786-1810)

L’article examine la trajectoire d’un groupe d’intellectuels brésiliens, entre 1786-1810, précurseurs de la critique systématique des dégâts sur l’environnement en particulier la destruction des forêts et l’érosion des sols provoqués par l’économie coloniale au Brésil. Ces auteurs, formés à la culture de l’Illuminisme, ont adopté comme cadre théorique la doctrine économique du physiocratisme et "l’économie de la nature" proposée par Linné. Leur démarche était politique, anthropocentrique et pragmatique. Ils prônaient la défense du milieu naturel compte tenu de son importance pour la survie et le progrès de la société brésilienne. Le gaspillage et la destruction des ressources naturelles étaient imputés, selon eux, aux technologies et pratiques sociales primaires héritées de la situation coloniale. Pour surmonter les atteintes à l’environnement d’alors, ils préconisaient une politique générale de modernisation.

Brésil; histoire environnementale; environnementalisme politique


Instituto de Estudos Sociais e Políticos (IESP) da Universidade do Estado do Rio de Janeiro (UERJ) R. da Matriz, 82, Botafogo, 22260-100 Rio de Janeiro RJ Brazil, Tel. (55 21) 2266-8300, Fax: (55 21) 2266-8345 - Rio de Janeiro - RJ - Brazil
E-mail: dados@iesp.uerj.br