Un Modèle Analytique de la Conception Institutionnelle des Tribunaux Anticorruption Spécialisés dans le Sud: Le Brésil et l’Indonésie dans une Perspective Comparative

Lígia Mori Madeira Leonardo Geliski About the authors

RÉSUMÉ

Cet article décrit l’expérience brésilienne de lutte contre la corruption à travers les tribunaux pénaux spécialisés, présentant la création, les principales caractéristiques et points de contact et divergences par rapport au cas bien connu du tribunal spécialisé d’Indonésie, afin de proposer un modèle d’analyse institutionnelle de la conception des tribunaux spécialisés dans la lutte contre la corruption. La recherche adopte une approche qualitative utilisant l’analyse de contenu, basée sur des rapports publiés par des organes multilatéraux, des documents législatifs et judiciaires et des entretiens. Alors qu’au Brésil, les tribunaux spécialisés bénéficient d’une grande notoriété et de ressources, en Indonésie, les tribunaux sont négligés en termes de ressources financières et humaines, de recrutement, de supervision et de soutien. Contrairement à l’Indonésie, le processus de création de tribunaux spécialisés était endogène au Brésil, contrôlé et dirigé par des membres du Pouvoir Judiciaire avec la participation des autres branches du gouvernement. Le mouvement interne autour des politiques de lutte contre la corruption et le lien direct entre les juges et les organisations internationales ont conduit au soutien de l’Exécutif et à des changements de législation au Congrès.

tribunaux spécialisés; lutte contre la corruption; politique judiciaire

Instituto de Estudos Sociais e Políticos (IESP) da Universidade do Estado do Rio de Janeiro (UERJ) R. da Matriz, 82, Botafogo, 22260-100 Rio de Janeiro RJ Brazil, Tel. (55 21) 2266-8300, Fax: (55 21) 2266-8345 - Rio de Janeiro - RJ - Brazil
E-mail: dados@iesp.uerj.br