L’escalade Négociée: Modifications du Régime de Travail ans une grande Entreprise de Vente au Détail au Chile (2006-2018)

Nicolas Ratto About the author

RÉSUMÉ

Malgré la précarité et le déclin général de l’activité syndicale, des expériences de revitalisation et de contre-mouvements ont été redécouvertes par les travailleurs, présentées comme des actes héroïques et sans effets structurants sur les conditions de travail, dans un panorama de commercialisation progressive de la société. Sur la base de l’étude de cas de Walmart, au Chili, il est avancé que l’activité syndicale au sein de l’entreprise a favorisé la transformation de son régime de travail, passant d’un régime «despotique» basé sur l’insécurité salariale, les abus et les pratiques antisyndicales à un autre “d’hégémonie segmentée”, avec un meilleur traitement, des tentatives de contrôle réglementaire, la promotion de la syndicalisation et des avantages matériels inégaux. Il conclut en réaffirmant la thèse que l’organisation autonome des travailleurs est possible dans des contextes de précarité, que la précarité est réversible et que le contrôle du travail dans le commerce de détail a des limites de reproduction sous des mécanismes purement despotiques et antisyndicaux.

Régime de travail; Syndicats; commerce de détail, Engagement de classe

Instituto de Estudos Sociais e Políticos (IESP) da Universidade do Estado do Rio de Janeiro (UERJ) R. da Matriz, 82, Botafogo, 22260-100 Rio de Janeiro RJ Brazil, Tel. (55 21) 2266-8300, Fax: (55 21) 2266-8345 - Rio de Janeiro - RJ - Brazil
E-mail: dados@iesp.uerj.br