Les cycles politico-économiques et les dépenses des états au Brésil: 1995-2013

Daniel Guerra Adriano Nascimento da Paixão Paulo Amilton Maia Leite FilhoAbout the authors

RÉSUMÉ

L’objectif de cet article est vérifier l’existence des évidences empiriques de cycles politico-économiques pour les gouvernements des états brésiliens en analysant les politiques fiscales et les résultats des élections entre 1995 et 2013. On veut vérifier si les gouvernements des états manipulent les dépenses publiques pour présenter ses aptitudes aux électeurs de façon à augmenter ses chances électorales et de son parti. Deuxièmement, on veut établi si les dépenses sont affectées par des raisons idéologiques et partisanes. Les postulats proposés par la Théorie des cycles politico-économiques établie par Nordhaus (1975), Rogoff (1990), Hibbs (1977) et Alesina (1987) sont utilisés comme référence théorique. Les résultats mis en évidence la présence de CPE dans les dépenses de les états au Brésil, à la suite, en général, des hypothèses exposées par le modèle opportuniste. Les dépenses publiques sont augmentées les années électorales par rapport aux autres années de mandat, confirmant l’hypothèse. La présence de l’influence du calendrier électoral sur l’évolution des dépenses publiques est observée notamment dans des dépenses spécifiques comme l’investissement en capital, financiers, en la construction publique et en l’urbanisme. Par contre, il n’existait pas des différences importantes entre les groupes idéologiques dans la politique fiscale des états au Brésil.

politique fiscale; données de panel; cycles politico-économiques; dépenses publiques; finances publiques

Instituto de Estudos Sociais e Políticos (IESP) da Universidade do Estado do Rio de Janeiro (UERJ) R. da Matriz, 82, Botafogo, 22260-100 Rio de Janeiro RJ Brazil, Tel. (55 21) 2266-8300, Fax: (55 21) 2266-8345 - Rio de Janeiro - RJ - Brazil
E-mail: dados@iesp.uerj.br