Accessibility / Report Error

De la captivité à la mer: esclaves dans la marine de guerre

L’article vise à montrer que la marine de guerre brésilienne était une des voies empruntées par les esclaves en fuite au long du XIXème siècle. Quelques oeuvres traitant des esclaves émancipés pour la guerre du Paraguay, existent. Toutefois, quant aux non émancipés qui fuyaient et trompaient l’appareil policier et le recrutement militaire pendant le XIXème siècle, nous n’avons que quelques rares commentaires dans l’historiographie. Nous avons analysé la correspondance échangée entre le chef de police de la cour et le responsable du quartier général de la marine, laquelle a révélé des failles dans l’enrôlement militaire provoquées par le grand besoin en hommes de l’escadre et par l’intérêt du sytème policier de se débarasser de ceux qui étaient tenus pour vagabonds, mendiants, mineurs etc. Par ailleurs, en période de guerre, de crise politique et de révolte, les esclaves pouvaient avoir diverses interprétations du mot liberté. Dans le processus d’indépendance, à Sabinada, pendant la guerre du Paraguay et à d’autres moments de crise, les esclaves s’enfuirent, se jouèrent de leurs recruteurs, prirent leurs postes au front comme forces légalistes ou séparatistes et obtinrent leur liberté. Cependant, cette liberté n’aurait pas été garantie s’ils n’avaient lutté bec et ongles pour la cause belliqueuse. Ce qui révèle moins un sens politique indépendant des forces armés participantes qu’un sens lié à leurs propres intérêts.


Universidade Cândido Mendes Praça Pio X, 7 - 7o. andar - Centro, 20040-020 Rio de Janeiro RJ - Brazil, Tel.: +55 21 2516-2916 , Fax: +55 21 5516-3072 - Rio de Janeiro - RJ - Brazil
E-mail: afro@candidomendes.edu.br