Évaluation de l'éducation supérieure sous le second gouvernement Lula: provão II ou réédition de vieilles pratiques?

l'élaboration et l'implantation du SINAES ont été marquées par des problèmes et des heurts dans les coulisses du gouvernement Lula car plusieurs actes normatifs et directives étaient en contradiction entre eux. En 2008, contrariant l'attente de ce que le SINAES jouerait un rôle central dans la régulation, deux indices ont été créés dans ce but: le Conceito Preliminar de Cursos (CPC - Évaluation Préliminaire de Cours) et l'Índice Geral de Cursos (IGC - Classement Général des Cours). La création d'un instrument d'évaluation simplifié pour la régulation, l'utilisation de classements et l'usage intensif de moyennes récupèrent des pratiques centrales de la politique de l'éducation supérieure du gouvernement Fernando Henrique Cardoso. Pour identifier des continuités et ruptures entre ces deux gouvernements, ce travail discute l'hypothèse de ce que l'adoption de ces indices répond à obligation héritée de réglementer le système via évaluation, car, malgré l'inclusion sociale proposée par le gouvernement Lula, la logique de privatisation continue à avoir le vent en poupe.

Évaluation de l'éducation supérieure; Concept Préliminaire de Cours; Indice Général de Cours; Régulation et évaluation de l'éducation


Centro de Estudos Educação e Sociedade - Cedes Av. Berttrand Russel, 801 - Fac. de Educação - Anexo II - 1 andar - sala 2, CEP: 13083-865, +55 12 99162 5609, Fone / Fax: + 55 19 3521-6710 / 6708 - Campinas - SP - Brazil
E-mail: revistas.cedes@linceu.com.br