Formes des reconnaissances et force intersubjective de groupe

Claudio Almir Dalbosco About the author

RÉSUMÉ

L'essai vise justifier l'intersubjectivité du groupe en tant que formation humaine solidaire et coopérative. Il aborde la reconnaissance comme la force motrice de la formation du groupe, en précisant que la reconnaissance obtenue dans le groupe social fait que l'être-humain assure les valeurs fondamentales à la formation de son individualité, comme la confiance en soi, le respect de soi et l'estime de soi. Ensuite, on reprend les traces d'idéalisation méthodique de groupe décrite par Axel Honneth ancrée à la notion d'objet transitionnel, celle de Donald Winnicott. Enfin, on fait un passage rapide par un petit texte de Piaget, écrit à la moitié des années trente du siècle dernier. Lorsqu'il observe dans le groupe la force motrice du développement de la condition naturelle de coopération et d'aide mutuelle de l'enfant, Piaget anticipe une idée importante de la théorie honnethienne de la reconnaissance.

Mots-clés:
Formation humaine; Formes de reconnaissance; Objet transitionnel; Intersubjectivité de groupe

Centro de Estudos Educação e Sociedade - Cedes Av. Berttrand Russel, 801 - Fac. de Educação - Anexo II - 1 andar - sala 2, CEP: 13083-865, +55 12 99162 5609, Fone / Fax: + 55 19 3521-6710 / 6708 - Campinas - SP - Brazil
E-mail: revistas.cedes@linceu.com.br