Les marques de l’humain: des indices pour connaître notre identité personnelle

Angel Pino About the author

RÉSUMÉ:

Dans cet article, le professeur Angel Pino problematise le paradoxe de la nature humaine de l’homme, en analysant comment les sens de l’adjectif humain peuvent qualifier une telle nature. En s’interrogeant sur la façon dont l’être biologique devient un être humain par l’action de la culture qu’il lui-même produit, l’auteur a essayer d’ élargir et approfondir les arguments du point de vue du matérialisme historique et dialectique, et discute aussi des implications des thèses de vigotskiennes sur l’émergence historique et culturel des fonctions psychologiques spécifiquement humaines, de la dimension symbolique, de la conscience. En admettant la contradiction inhérente à la relation nature-culture et en faisant des commentaires sur les possibilités actuelles de la biotechnologie dans la science contemporaine, Prof. Pino a conceptuelment élaboré sur l’activité créatrice de l’homme, en essayant d’expliquer comment les marques humaines, les marques de l’histoire et de la culture, font partie et devient constitutives du fonctionnement organique dans l’espèce Homo. Soulignant la complexité de la condition humaine, l’auteur a encore fait des considérations sur les implications éthiques de cette condition.

Mots-clés:
Relations nature-culture; Condition humaine; Perspective historique-culturelle

Centro de Estudos Educação e Sociedade - Cedes Av. Berttrand Russel, 801 - Fac. de Educação - Anexo II - 1 andar - sala 2, CEP: 13083-865, +55 12 99162 5609, Fone / Fax: + 55 19 3521-6710 / 6708 - Campinas - SP - Brazil
E-mail: revistas.cedes@linceu.com.br