Le marche des ecoles de stylisme

En un siècle, la population française travaillant dans la mode a chuté de 93% entrainant une modification de la structure de la main-d'œuvre employée. Face à l'internationalisation croissante de l'économie, les pays occidentaux délaissent les activités de production pour se concentrer sur des métiers à forte valeur ajoutée. Parmi eux, les activités liées à la création, incarnées par les stylistes, connaissent une croissance importante. Loin d'être restée en marge de ce mouvement, l'école a été tenue d'accompagner le déplacement vers le haut des emplois proposés. A partir des années 1970, des cursus spécialisés dans la création de mode ont été instaurés. Relevant de l'initiative publique, l'offre de formation s'est ensuite accrue sous l'impulsion d'écoles privées sans lien avec l'Etat. Un marché de la certification scolaire se dessine où ces écoles metent en scène, dans des salons destinés aux étudiants, une relation étroite entre formation et emploi.

stylisme; écoles supérieures privées; formation; marchandisation


Centro de Estudos Educação e Sociedade - Cedes Av. Berttrand Russel, 801 - Fac. de Educação - Anexo II - 1 andar - sala 2, CEP: 13083-865, +55 12 99162 5609, Fone / Fax: + 55 19 3521-6710 / 6708 - Campinas - SP - Brazil
E-mail: revistas.cedes@linceu.com.br