Accessibility / Report Error

Pour une sémiologie psychanalytique de la passion dans l’antiquité grecque et ses sens addictif et toxique

Victor Eduardo Silva Bento About the author

Il s’agit d’une recherche de révision de la littérature. Son objectif a été faire la sémiologie psychanalytique de la passion dans l’Antiquité grecque. On a discuté l’hypothèse centrale qui compare la “passion” à l’“addiction” et au “toxique”. On a analysé: 1o- Les sens et l’origine étymologique de la passion chez Aristote. On y a souligné, au sens large, “passion comme fait de subir passivement une action” et, au sens restreint, comme “fait de souffrir passivement une action douloureuse ou nuisible”; 2o- Les sens de la passion chez Platon. On y a mis en valeur le sens général de “passion-sensible comme fait de subir passivement une action” et les sens particuliers de “passion comme aveuglement face à la réalité”, comme “illusion sensorielle” et comme “soumission à une action du monde extérieur sur le corps”; 3o- Le sens paradoxal des passions chez Platon persisterait à partir de la Renaissance, notamment chez Descartes et chez Freud? et 4o- Faut-il voir dans le “phármakon” de Platon l’origine sémiologique des sens “toxique” et paradoxal des passions en général?

Passion; Addiction; Toxique; Antiquité grecque; Sémiologie psychanalytique


Instituto de Psicologia da Universidade de São Paulo Av. Prof. Mello Moraes, 1721 - Bloco A, sala 202, Cidade Universitária Armando de Salles Oliveira, 05508-900 São Paulo SP - Brazil - São Paulo - SP - Brazil
E-mail: revpsico@usp.br