Les Batutas, 1922: une ethnographie de la nuit parisienne

En 1922, le groupe de musique brésilienne Les Batutas est passé six mois à Paris, se produisant dans des boîtes de nuit et dans dês fêtes. Le groupe était dirigé par Pixinguinha et était composé par Donga, l'auteur de la chanson Par le télephone. Leur séjour à Paris est un épisode peu connu de l'histoire de la musique brésilienne, et a d'importantes conséquences pour la carrière de Pixinguinha et le succès de cette chanson. Nous développons dans cet article l'argument que ce séjour a un rôle de consagration de Pixinguinha, et nous montrons qu'il faut compreendre la musique brésilienne comme un langage esthétique du systéme de rapports entre les États nations modernes, avec leurs liens locaux, régionaux, nationaux et mondiaux. Musique érudite, folklorique et populaire sont des univers em communication constitués par la fonographie. Nous reconstituons ce séjour à partir de la lecture e journaux et d'autres textes de l'époque.

États-nations modernes; Musique Populaire Brésilienne; Os Oito Batutas; Pixinguinha; Nuit parisienne


Associação Nacional de Pós-Graduação e Pesquisa em Ciências Sociais - ANPOCS Av. Prof. Luciano Gualberto, 315 - sala 116, 05508-900 São Paulo SP Brazil, Tel.: +55 11 3091-4664, Fax: +55 11 3091-5043 - São Paulo - SP - Brazil
E-mail: anpocs@anpocs.org.br