Intersexualité et le "Consensus de Chicago": les vicissitudes de la nomenclature et leurs implications régulatrices

Cet article propose une analyse de la composition et de la signification du "Consensus de Chicago", publié dans deux journaux médicaux en août 2006. Le "Consensus" recommande l'usage de la nomenclature "Disorders of Sex Development" (DSD) au détriment de l'ancienne classification des "États Intersexuels". De plus, il suggère des conduites relatives au diagnostic et à l'intervention dans ces situations. Les analyses mettent en évidence d'une part le surgissement de nouvelles terminologies au sein desquelles une spécialité médicale (la génétique) gagne de l'importance, d'autre part, la tendance à l'élaboration d'une classification basée sur des termes de plus en plus "techniques" et composée de codes très complexes et spécifiques. Le "Consensus" réaffirme, ainsi, le rôle fondamental de la génétique et de la biologie moléculaire en ce qui concerne les débats et la production du savoir à l'intérieur du domaine médical et biologique de la "détermination et différenciation sexuelle", ainsi que dans les recherches et les interventions liées à l'intersexualité. Dans ce contexte, il faut noter l'émergence du "sexe-code", un sexe "révélé" au niveau microscopique du corps.

Intersexualité; "Consensus de Chicago"; Classifications médicales; Anthropologie de la science; Sexe-code


Associação Nacional de Pós-Graduação e Pesquisa em Ciências Sociais - ANPOCS Av. Prof. Luciano Gualberto, 315 - sala 116, 05508-900 São Paulo SP Brazil, Tel.: +55 11 3091-4664, Fax: +55 11 3091-5043 - São Paulo - SP - Brazil
E-mail: anpocs@anpocs.org.br