La pulsion romantique et les sciences humaines en occident

La culture occidentale moderne s'articule entre la tension d'un universalisme originel et sa permanente contrepartie romantique. L'esprit scientifique est l'une des manifestations fondamentales de la disposition universaliste et a été la cible de toutes sortes de critiques et de torsions de la pensée romantique. L'émergence des "sciences humaines" (originellement conçues comme des Geisteswissenschaften, des sciences de l'esprit) a été l'un des résultats de cette tension, ayant conduit à une conception de la réalité et de la connaissance très différente de l'orientation originelle. Les thèmes de la "différence", de la "totalité", de la "singularité", du "flux", de la "pulsion", de "l'expérience" et de la "compréhension" sont présents dans la pensée de tous les pères fondateurs des sciences humaines - comme un défi relevé de différentes manières. Ils sont toujours aussi puissants, soit comme justification de toute attitude épistémologique de l'anthropologie contemporaine, soit comme fondement des propositions soi-disant "postmodernistes". Cet article propose d'expliciter leur importance et d'expliquer leur rôle conceptuel.

Romantisme; Sciences Humaines; Universalisme; Individualisme; Postmodernisme


Associação Nacional de Pós-Graduação e Pesquisa em Ciências Sociais - ANPOCS Av. Prof. Luciano Gualberto, 315 - sala 116, 05508-900 São Paulo SP Brazil, Tel.: +55 11 3091-4664, Fax: +55 11 3091-5043 - São Paulo - SP - Brazil
E-mail: anpocs@anpocs.org.br