CIRCUIT COMMERCIAL À PARTIR DE LA FEIRA DA MADRUGADA: LES REVENDEUSES DE LA MODE POPULAIRE BRÉSILIENNE

André Vereta Nahoum About the author

Résumé

Cet article examine les activités des revendeuses d’articles d’habillement qui redistribuent dans tout le pays des produits achetés à la Feira da Madugrada, un marché de la région centrale de São Paulo. Sur la base de données ethnographiques et d’entretiens réalisés dans la région, il analyse les significations subjectives de ce travail ainsi que les compétences spécifiques nécessaires pour tisser ce circuit. En distribuant les marchandises et les symboles de la mode populaire, les commerçants et les démarcheuses donnent également un sens à leurs trajectoires personnelles ; le sentiment de dignité et d’accomplissement professionnel dépend de la maîtrise d’un ensemble d’habiletés et de connaissances locales, très au-delà des capacités génériques de calcul décrites par la sociologie économique contemporaine. Ces pratiques remettent en question les représentations soulignées dans la littérature sur l’engagement des femmes dans le travail indépendant et sur les travailleuses du commerce ambulant en général.

Mots-clés:
marchés informels; travail indépendant; identité occupationnelle; occupation des femmes; mode

Associação Nacional de Pós-Graduação e Pesquisa em Ciências Sociais - ANPOCS Av. Prof. Luciano Gualberto, 315 - sala 116, 05508-900 São Paulo SP Brazil, Tel.: +55 11 3091-4664, Fax: +55 11 3091-5043 - São Paulo - SP - Brazil
E-mail: anpocs@anpocs.org.br