Guerres culturelles et relativisme culturel

Mauro W. Barbosa de Almeida

Dans une discussion récente devenue célèbre sous le nom de "guerres de la culture", Sokal et Bricmont ont critiqué ce qu'ils ont appelé des "fraudes intellectuelles". Ces "fraudes" seraient habituellement perpétrées par des sociologues/philosophes/critiques littéraires qui se réfèrent à des thèmes scientifiques en vue de défendre des positions relativistes. Un exemple paradigmatique de "fraude intellectuelle" serait l'affirmation d'après laquelle le numéro p est une construction sociale. À travers la discussion de cet exemple, l' auteur propose une position alternative fondée sur ce que j'appelle une version modérée du relativisme. Cette version découle de la notion d'après laquelle la traduction entre ontologies distinctes est toujours possible, ce qui assure l'intersubjectivité et, par conséquence, l'objectivité. En conclusion, il avance des raisons pour contrecarrer les points de vue de Sokal et de Bricmont, qui dictent des règles pour le bon usage des métaphores dans le discours des sciences humaines.

Culture; Relativisme; Sciences Humaines; Sokal


Associação Nacional de Pós-Graduação e Pesquisa em Ciências Sociais - ANPOCS Av. Prof. Luciano Gualberto, 315 - sala 116, 05508-900 São Paulo SP Brazil, Tel.: +55 11 3091-4664, Fax: +55 11 3091-5043 - São Paulo - SP - Brazil
E-mail: anpocs@anpocs.org.br