Les enfants de la loi

Gizlene Neder Gisálio Cerqueira Filho

L'article porte sur l'histoire des idées juridiques et est fondé sur la question du pouvoir et de la discipline dans la famille, celle-ci étant considérée en tant qu'institution clé dans l'éventail des pratiques de contrôle et de discipline sociale dans le passage à la modernité. Il analyse, principalement, l'ensemble d'idées juridico-politiques érigées autour des débats qui ont eu lieu dès la fin du XVIIe siècle au Portugal, ainsi que dans la conjoncture de l'émancipation politique du Brésil (1822), époque à laquelle s'est affichée l'intention d'instituer un code pénal et un code civil modernes. Cette étude contemple, dans un premier lieu, le processus de circulation des idées de l'illuminisme dans le champs du droit, part rapport à la relation centre/périphérie qui concerne les lieux de production de ces idées. Ensuite, elle aborde l'autorité parentale et les conditionnements idéologiques de la situation de la femme et des enfants/familles, parallèlement à la discussion à propos du mariage civil, qui a accompagné le processus de sécularisation et de modernisation au Portugal et au Brésil. L'article conclut que le retard dans la modification du code civil au Brésil se doit aux difficultés rencontrées par les réformateurs du champs juridique à articuler les restrictions que le point de vue moderne des droits de la personne (infectée d'individualisme, sous l'influence du code civil français) a imposé à l'autorité parentale au Brésil. Celle-ci se maintenait fondée sur une conception pré-moderne et sur une affection conservatrice et cléricale de l'autorité dans la famille.

Pensée politique; Idées juridiques; Illuminisme; Autorité parentale; Autorité dans la famille


Associação Nacional de Pós-Graduação e Pesquisa em Ciências Sociais - ANPOCS Av. Prof. Luciano Gualberto, 315 - sala 116, 05508-900 São Paulo SP Brazil, Tel.: +55 11 3091-4664, Fax: +55 11 3091-5043 - São Paulo - SP - Brazil
E-mail: anpocs@anpocs.org.br