Ni "jardin enchanté", ni "club des intellectuels désenchantés"

Cet article analyse la relecture des principaux concepts de la sociologie de la religion de Max Weber, et réaffirme son importance exceptionnelle pour la compréhension des phénomènes religieux, soit dans le cadre de sa propre dynamique, soit par rapport à son articulation avec d’autres aspects de la vie sociale. L’auteur propose, ensuite, l’étude de quelques interprétations de l’œuvre de Weber par des sociologues contemporains: Pierre Bourdieu (France), Peter Berger (État-Unis) et Flávio Pierucci (Brésil). En tentant de surpasser le concept de Weber et de récupérer son authenticité, ils arrivent à des résultats controversés. Finalement - et à partir de cette dernière lecture de son œuvre - l’auteur propose quelques réflexions sur la réalité religieuse brésilienne et, dans un contexte social, de la portée des processus de désenchantement du monde et de la sécularisation.

Sociologie de la religion; Max Weber; Désenchantement du monde; Sécularisation; Champs de la religion au Brésil


Associação Nacional de Pós-Graduação e Pesquisa em Ciências Sociais - ANPOCS Av. Prof. Luciano Gualberto, 315 - sala 116, 05508-900 São Paulo SP Brazil, Tel.: +55 11 3091-4664, Fax: +55 11 3091-5043 - São Paulo - SP - Brazil
E-mail: anpocs@anpocs.org.br