L'organisation capitaliste du travail "informel": le cas des ramasseurs de déchets recyclables

Cet article aborde le travail des ramasseurs de déchets recyclables au Brésil dans la période de 1985 à 2005. Le matériel analysé se compose de sources bibliographiques et de données des villes de Foz do Iguaçu, Toledo, Guaíra et Marechal Cândido Rondon, situées à l'ouest de l'État de Paraná. Contrairement aux interprétations qui, généralement, montrent le travail des ramasseurs comme une activité "informelle", qui n'est pas directement subordonnée à un patron ou une entreprise, les informations obtenues et analysées dans cette recherche indiquent que l'organisation de ce travail est réalisée à partir des intérêts du capital mobilisé dans l'achat, le recyclage et la commercialisation de tout le matériel ramassé. L'hypothèse que nous développons ici suggère que le travail des ramasseurs de déchets recyclables au Brésil est intégré au processus d'accumulation de capital et que la supposée situation d'exclusion des ramasseurs les qualifie à ce genre d'occupation.

Ramasseurs; Travail informel; Travail précaire; Déchets recyclables; Histoire sociale du travai


Associação Nacional de Pós-Graduação e Pesquisa em Ciências Sociais - ANPOCS Av. Prof. Luciano Gualberto, 315 - sala 116, 05508-900 São Paulo SP Brazil, Tel.: +55 11 3091-4664, Fax: +55 11 3091-5043 - São Paulo - SP - Brazil
E-mail: anpocs@anpocs.org.br