Danse, dictature civilo-militaire et politiques de danse dans les œuvres ‘Quebradas do Mun-daréu’ et ‘Kuarup ...’ du Ballet Stagium

Rafael Guarato About the author

RÉSUMÉ

Cet article est dédié à démontrer que l'historiographie de la danse au Brésil, encadrant et expliquant les œuvres de Ballet Stagium à partir du contexte social et subventionnées par une épistémé dichotomique, a abouti à l'abandon de politiques spécifiques de la danse. L'objectif du texte est d'analyser les tactiques politiques spécifiques de la danse artistique, employées par la compagnie dans les années 1970. Pour ce faire, la recherche est consacrée aux œuvres Quebradas do mundaréu et Kuarup..., afin de redonner leur potentiel à d’action politisée dans le contexte dans lequel elles ont été produites, sans céder à la politique gouvernementale. L'étude s'appuie sur des sources historiques et est guidée par des théories et des débats existant dans le domaine des études de danse, des études culturelles et de la philosophie politique.

Mots-clés:
Danse; Politique; Dictature civilo-militaire; Ballet Stagium; Chorégraphie

Universidade Federal do Rio Grande do Sul Av. Paulo Gama s/n prédio 12201, sala 700-2, Bairro Farroupilha, Código Postal: 90046-900, Telefone: 5133084142 - Porto Alegre - RS - Brazil
E-mail: rev.presenca@gmail.com