Violence et dire, pour une rhétorique du soin

André Quaderi

Par une approche plurielle (psychopathologie du travail, sciences du langage et psychanalyse) et au travers d’une clinique de type groupe de parole en institution gériatrique, il est abordé les phénomènes de violences. Les effets du dire, au niveau du clinicien, induisent des changements de comportements des soignants dont les causes sont abordées. Ainsi, la taylorisation de l’organisation inhibe la relation du soignant à l’autre et fige le travail dans une exécution de tâche. Ces effets délétères sont à rapporter au Thanatos tout comme les effets du dire (interprété comme une rhétorique du soin) sont à comprendre du côté de l’Eros.

Psychopathologie du travail; psychanalyse; violence; rhétorique; effet du dire


Associação Universitária de Pesquisa em Psicopatologia Fundamental Av. Onze de Junho, 1070, conj. 804, 04041-004 São Paulo, SP - Brasil - São Paulo - SP - Brazil
E-mail: secretaria.auppf@gmail.com