SciELO - Scientific Electronic Library Online

 
vol.28 issue74ARGENTINE WORKERS: responses and proposals facing a neoliberal offensiveIN THE TRAPS OF DESIRE: deprivation and movements of young prostitutes in rural areas author indexsubject indexarticles search
Home Pagealphabetic serial listing  

Services on Demand

Journal

Article

Indicators

Related links

Share


Caderno CRH

Print version ISSN 0103-4979On-line version ISSN 1983-8239

Abstract

RIBEIRO, Fernando Bessa. DE L’ÉPUISEMENT RÉVOLUTIONNAIRE À LA LIBÉRALISATION: le mouvement syndical et les privatisations au Mozambique dans les années 1990. Cad. CRH [online]. 2015, vol.28, n.74, pp.369-382. ISSN 1983-8239.  https://doi.org/10.1590/S0103-49792015000200009.

L’objectif de cet article est d’analyser la position du mouvement syndical mozambicain face aux privatisations qui ont eu lieu dans ce pays d’Afrique australe dans les années 1990. On approfondit un argument fortement soutenu dans l’histoire, celui de comprendre combien le mouvement syndical a été incapable de s’opposer de manière efficace à ce processus. Pour ce faire, il faut tenir compte de son parcours au Mozambique depuis ses origines, après la deuxième guerre mondiale, et de celui du pays, en particulier après l’indépendance, marqué par la guerre civile et la défaite du projet révolutionnaire. Les données proviennent d’interviews approfondies auprès de dirigeants syndicaux et de responsables politiques ainsi que d’un relevé de documents d’archives mozambicaines. La principale conclusion à laquelle nous arrivons est que l’échec du mouvement syndical, dans sa lutte contre la privatisation, est dû à la conjonction de causes diverses, notamment de celles liées à son manque d’autonomie par rapport au Frelimo, “le parti de l’Etat”.

Keywords : Mouvement Syndical; Privatisations; État; Politique; Libéralisation.

        · abstract in English | Portuguese     · text in Portuguese     · Portuguese ( pdf )