Présentation - Recits biographiques, temporalites et hermeneutique du sujet

Maria Amália de A. Cunha Hervé Breton About the authors

RESUMO

Narrar uma experiência envolve organizá-la temporalmente, encontrar as palavras para serem ditas e configurar os momentos e os períodos da vida em uma história. Assim, para que os processos de compreensão e autoformação aconteçam, a experiência deve se tornar dizível para, em seguida, construir uma unidade histórica que pareça verdadeira e completa do ponto de vista do narrador. Neste sentido, as dimensões temporais parecem determinantes sobre os efeitos formativos da narração: duração das experiências vividas a partir das quais se desenrola a narração biográfica; tempo disponível para compor um relato, escrevê-lo e socializá-lo; distância temporal do vivido ao momento de sua narração, entre outras. O objetivo deste dossiê é, portanto, analisar os tensionamentos que envolvem a dinâmica das temporalidades da narrativa, seus efeitos e os processos de compreensão que dela resultam.

Palavras-chave:
Narrativas autobiográficas; Temporalidades; Hermenêutica do sujeito

ABSTRACT

Narrating an experience entails temporally organizing it, finding the words to be said and configuring moments and periods of life into a story. Thus, in order for the comprehension and self-formation processes to happen, the experience must become sayable, and then built into a story unity which may seem true and complete from the point of view of the narrator. In this sense, the temporal dimensions appear determinant to the formative effects of narration: duration of the lived experiences from which biographical narration unfolds; available time to compose a story, write it and socialize it; the time gap between experience and its narration; and others. This dossier aims to analyse the tensions evolving the dynamics of narrative’s temporalities, as well as its effects and the comprehension processes that arises from it.

Keywords:
Autobiographical narratives; Temporalities; Hermeneutics of the subject

RÉSUMÉ

Narrer l’expérience suppose d’agencer temporellement l’expérience, de trouver les mots pour dire, et de configurer les moments et périodes de vie en une histoire. Ainsi, pour que les processus de compréhension et de formation de soi puissent advenir, l’expérience doit devenir dicible, puis former une unité historique qui apparaisse à la fois vraie et complète du point de vue du narrateur. De ce point de vue, les dimensions temporelles apparaissent déterminantes sur les effets formatifs de la narration: durée des vécus de référence à partir desquels se déploie la narration biographique; temps disponible pour constituer son récit, pour l’écrire et le socialiser; distance temporelle entre le vécu et le moment de sa narration. C’est l’objet de ce dossier que d’examiner les dynamiques tensionnelles entre les temporalités du récit, les effets de la narration et les processus de compréhension qui en résultent.

Mot-Clés:
Récits autobiographiques; Temporalités; Herméneutique du sujet

Narrer l’expérience suppose d’agencer temporellement l’expérience, de trouver les mots pour dire, et de configurer les moments et périodes de vie en une histoire. Ainsi, pour que les processus de compréhension et de formation de soi puissent advenir, l’expérience doit devenir dicible, puis former une unité historique qui apparaisse à la fois vraie et complète du point de vue du narrateur. Ce passage de l’expérience au langage, des mots au textes, du discours au récit suppose pour le narrateur de se tourner vers son expérience, de l’agencer temporellement et de le configurer logiquement afin qu’une cohérence adviennent par le travail d’écriture de soi. Ce processus par lequel l’expérience advient dans et par le texte s’accompagne d’un mouvement: celui d’une dynamique, celle de la compréhension, qui s’amorce par la mise en récit du vécu à l’échelle individuelle, et qui se déploie lorsque les récits biographiques accèdent à la communauté.

L’examen des processus par lesquels le narrateur, en configurant son expérience lors de la mise en récit, génère des phénomènes de compréhension à l’échelle individuelle et collective constitue l’axe principal de ce dossier. Comme l’a montré Baudouin (2010)BAUDOUIN, Jean-Michel. De l’épreuve autobiographique. Berne: Peter Lang, 2010. à partir de la notion “d’épreuve autobiographique”, les récits autobiographiques, biographiques, de vie correspondent à un genre de textes dont la force provient de l’expressivité inhérente à l’expérience vécue qui trouve à se dire au cours de l’écriture de soi. Cette dimension a été remarquablement caractérisée par Bakhtine (1984)BAKHTINE, Mikhaïl. Esthétique de la création verbale. Paris: Gallimard, 1984. dans l’ouvrage “Esthétique de la création verbale”. Le récit de soi est en effet régit par une force, celle du “vouloir dire” qui doit pour advenir composer avec les structures du langage et les lois de composition du récit.

De ce point de vue, l’activité narrative apparaît structurée par trois dynamiques: celle de l’expérience qui passe au langage ; celle de la mise en mots qui advient au travers des ressources de la langue ; celle des procédés de composition eux-mêmes régis par l’espace d’échange possible pour la socialisation des récits. Pour appréhender ces dynamiques, les dimensions temporelles apparaissent déterminantes: temporalités de la mise en mots, périodes de temps saisies lors de la narration, ruptuture et continuité de l’expérience dans les récits biographiques et autobiographiques, temps aloués pour l’écriture et l’expression du récit, distance temporelle qui sépare les moments vécus de ceux qui procèdent de leur mise en récit.

C’est l’objet de ce dossier que d’examiner les dynamiques tensionnelles entre les temporalités du récit, les effets de la narration et les processus de compréhension qui en résultent.

Les enjeux pour les sciences humaines et sociales et, en particulier, pour les sciences de l’éducation sont importants. Les études biographiques et autobiographiques, les récits de vie, les récits et les biographies éducatives ont pris une importance croissante dans le scénario éducatif et dans d'autres domaines de la connaissance, tant au Brésil qu'ailleurs dans le monde. De la naissance à la mort, l’activité narrative structure les modes de compréhension et participent de l’orientation dans une histoire et c'est ainsi que l'histoire de l'individu singulier donne un sens à la réalité dans laquelle il est inséré.

L'expérience acquise, comme le disent Schutz et Luckmann (2009)SCHUTZ, Alfred; LUCKMANN, Thomas. Las estruturas del mundo de la vida. 2. reimpressão. Buenos Aires: Amorrortu, 2009., s'articule toujours de manière biographique. D'autre part, la structure de nos connaissances biographiques dépend de la perspective du présent et de l'émergence de l'expérience actuelle, qui tend à réviser les structures existantes. C'est par l'inscription sociale que l'individu interprète ses expériences. La vie humaine comporte alors plusieurs étapes: dans l'univers du travail, dans la famille, dans l'entourage des amis, dans l'environnement des loisirs, du farniente, etc. Néanmoins, nous avons créé un concept de vie supérieure, une biographie qui réunit toutes les sphères distinctes et leur donne un sens total (SCHUTZ, 2018SCHUTZ, Alfred. A construção significativa do mundo social: uma introdução à sociologia compreensiva. Petrópolis, RJ: Vozes, 2018., p. 19).

Peter Berger et Brigitte Berger, dans l'article "Socialisation, comment être membre de la société", affirment que notre expérience sociale commence dès notre naissance. Cet événement grandiose qui représente l'entrée dans un monde offrant une richesse infinie d'expériences, est nommé par les auteurs de la socialisation et constitue une partie essentielle du processus d'humanisation, reflétant nos interactions avec nous-mêmes et avec les autres, médiatisées par la langue, la culture, les symboles, etc. Le monde social, avec sa multiplicité de significations, commence à s'intérioriser chez l'individu, dans une attitude toujours réflexive, dans un processus qui ne se termine jamais.

Pour les auteurs, "(...) la socialisation relie le microcosme (l'individu) au macrocosme (la société). Dans un premier temps, elle permet à l'individu de se connecter avec certains autres individus ; ensuite, elle devient capable d'établir un contact avec tout un univers social. Pour le bien et le mal, la condition humaine elle-même entraîne ce type de relation tout au long de la vie" (BERGER, P.; BERGER, B., 1977BERGER, Peter; BERGER, Brigitte. Socialização: como ser um membro da sociedade. In: FORACCHI, Marialice Mencarini; MARTINS, José de Souza. Sociologia e Sociedade. São Paulo: LTC, 1977. p. 200-214., p. 214).

Le projet épistémologique des histoires de vie en formation et de la recherche biographique vise ainsi à ouvrir des espaces pour que, par le travail narratif, une dynamique de formation puisse émerger qui participe de la reconnaissance, par le sujet lui-même, de sa capacité à se former et à produire du savoir au travers des expériences de vie qu’il rencontre, traverse, parfois vit sous le mode de l’épreuve. Dans le domaine de la recherche, le récit de soi peut être considéré comme un moyen d’enquête, en première ou en deuxième personne permettant de caractériser les processus de construction de soi en appréhendant les temporalités et les dimensions longitudinales des dynamiques d'individuation et d'interactions entre l'individu et le monde social. Cette enquête peut également s’intéresser aux manières de se dire dans différents contextes langagiers, sociaux, culturels, symboliques et aussi matériels, dans lesquels l’expérience est vécue et interprétée.

La biographie constitue aujourd'hui un domaine multiréférentiel, un paradigme spécifique des sciences humaines et sociales. La biographie et la société constituent la raison d'être de la société biographique, qui se reflète dans la relation de l'individu avec le monde. Il montre comment les individus façonnent leurs expériences, comment ils agissent pour produire et reproduire la réalité sociale.

C'est cette conjonction de l'individu et du social dans l'activité biographique qui permet à l'individu de s’inscrire dans le monde de la vie, de participer à la structuration des structures de pertinence qui permettent l’édification du monde social et qui fondent les situations biographiques à l’échelle individuelle et collective (SCHUTZ, 2018SCHUTZ, Alfred. A construção significativa do mundo social: uma introdução à sociologia compreensiva. Petrópolis, RJ: Vozes, 2018.).

Les récits biographiques sont donc non seulement constitutifs de l'émergence d'une identité individuelle et collective, mais sont également indispensables à la compréhension d'une société et de ses valeurs culturelles (DILTHEY, 1910, p. 235 apudALTHEIT, 2019ALHEIT, Peter. Biographie (Sociologie). In: DELORY-MOMBERGER, Christine (dir.). Vocabulaire Des Histoires de Vie et de la Recherche Biographique. Toulouse: Érès, 2019. p. 44-47., p. 45). L'autobiographie est l'appréhension et l'interprétation de la vie elle-même. Ici, le moi saisit son cours vital de telle manière que cette compréhension est étendue à un tableau historique ; et seul le fait qu'elle s'appuie sur l'expérience et la rend compréhensible à partir de cette profondeur elle-même et ses relations avec le monde fournit ses limites, mais aussi son sens (Dilthey, 2010DILTHEY, Wilhelm. A construção do mundo histórico nas ciências humanas. São Paulo: Editora UNESP, 2010., p. 184).

Ce dossier comporte dix-huit articles et une intervew d’auteurs rassemblés autour d'une thématique organique, qui a donné lieu à diverses études, partenariats, réflexions et rencontres autour d'un champ hétérodoxe, car il est traversé par des contributions de divers champs disciplinaires, tels que l'éducation, l'histoire, la sociologie, l'anthropologie, la santé, etc. Comme cela a été dit précédemment, les éléments strcuturant du dossier s’organisent autour des processus de compréhension d'une science du vécu, à travers le vécu, le réfléchi, le raconté et aussi l'écrit et l'interprété.

Les dix-huit articles qui composent ce dossiers sont rassemblés autour de quatre axes. La dernières sections comportent trois articles proposés par des chercheurs français. Le dossier se termine avec un entretien avec le profeseur Gaston Pineau. Les quatre axes sont répertoriés de la manière suivante: Biographies, apprentissages et temporalités ; La biographie comme processus de restauration et d’émancipation ; La dimension méthodologique des biographies et des récits ; Les expériences de formation et d'enseignement.

Pemier axe: Biographies, apprentissage et temporalités. Les auteurs engagent la discussion sur la façon dont la formation peut être comprise comme un processus biographique qui ne se limite pas aux formes institutionnelles. Elle englobe un ensemble complexe d'expériences quotidiennes accumulées dans l'histoire d'une vie, avec tous les événements qui la traversent. Sans biographie, il n'y a pas d'apprentissage, tout comme il n'y a pas d'apprentissage sans activité narrative et approches biographiques (ALHEIT, P ; DAUSIEN, B., 2019ALHEIT, Peter; DAUSIEN, Bettina. Apprentissage Biographique. In: DELORY-MOMBERGER, Christine (dir.). Vocabulaire Des Histoires de Vie et de la Recherche Biographique. Toulouse: Érès, 2019. p. 19-22., p. 19).

Dans cet axe, l'article “Recherche-Formation: De la tessiture des sources aux défis de l'interprétation herméneutique”, les auteurs discutent l'article dans la perspective d'un métanarécit, en reprenant ce qui a été raconté pendant dix ans et ce qui est raconté au moment actuel de la recherche, visant à "identifier les permanences insistantes et les réinventions produites, avec l'objectif de thématiser l'approche de la recherche et de la formation (auto)biographique narrative, à savoir, comme dans la discussion proposée par Delory-Momberger, la production de sources narratives et la compréhension herméneutique".

L'article “Mémoires et récits dans la formation des éducateurs à la santé”: écrits d'eux-mêmes, suivi et médiation biographique, les auteurs, ancrés dans les principes de la recherche (auto)biographique et de l'utilisation des mémoires, abordent les questions liées au processus de suivi, leurs interfaces avec les écrits d'eux-mêmes et les dispositifs de recherche-formation mobilisés par la rédaction des mémoires de trois éducateurs dans le domaine de la formation à la santé.

L'article “Récit, expérience et formation: le dialogue avec les enfants dans la constitution du métier d'enseignant” est le fruit d'une recherche doctorale et prend comme objet heuristique l'étude des récits d'un enseignant de l'éducation de la petite enfance et des premières années de l'école primaire d'un établissement public municipal, afin de discuter de la constitution de l'enseignement comme processus qui se déroule dans la relation avec les enfants. Toujours dans la perspective de l'apprentissage comme entreprise biographique et d'autoformation, l'article “Apprendre à devenir: expériences de formation et de visibilité: approches entre autobiographies et éducation” traite des apprentissages biographiques les plus significatifs dans la construction du devenir d'écrivain, dans les autobiographies littéraires de Manoel Bandeira (1886-1968), Lêdo Ivo (1924-2012) et Ferreira Gullar (1930-2016).

Deuxième axe: la biographie comme processus de restauration et d’émancipation. Le poids de certains marqueurs sociaux dans la construction biographique est évident. Les articles problématisent la structuration de l'espace social, dans un jeu de positions objectives et subjectives inégalement réparties entre les sujets (BOURDIEU, 1989BOURDIEU, Pierre. O Poder Simbólico. Rio de Janeiro: Bertrand, 1989.).

La production d'un récit passe par le filtre des "compétences biographiques" de l'individu qui, d'une certaine manière, sont définies en fonction de la place qu'il occupe dans l'espace des positions sociales. Les articles “Du chanteur au maestro: voyages et horizons personnels (biographiques)” et “L'ambition d'être le désir de l'autre: les écrits mongols d'une famille de la banlieue de Rio de Janeiro” explorent la dimension de la "parole légitime", si bien élucidée par Bourdieu (1989)BOURDIEU, Pierre. O Poder Simbólico. Rio de Janeiro: Bertrand, 1989. dans la théorie du champ social et de la lutte pour l'appropriation des ressources, désignées comme capital économique, capital social, capital symbolique et capital culturel.

Le premier article de ce deuxième axe explore l'autobiographie d'un musicien du Piaui, afro-brésilien et du nord-est du Brésil, comme il se nomme lui-même. Il traite des "invisibilités" et des tensions découlant des différences et des inégalités à travers les récits autobiographiques. Pour ce qui concerne le deuxième, intitulé “L'ambition d'être le désir de l'autre: les écrits métis d'une famille de la banlieue de Rio de Janeiro”, il révèle les récits de l'expérience métisse non seulement comme une production de blanchiment, mais aussi comme une mise en scène d'un stéréotype. Parler de l'interdit, des silences, remplit aussi une fonction d'autoréparation présente dans l'écriture.

Troisième axe, la dimension méthodologique des biographies et des récits. Que ce soit en histoire ou en sociologie, les auteurs se concentrent sur les possibilités d'investigation à partir d'un matériau pulsé qui constitue le récit du sujet. Dans les articles “Paradigme indiciaire: approche narrative de la recherche dans le contexte de la formation des enseignants” et “Le paradigme indiciaire dans l’analyse des récits”, les auteurs réfléchissent à la contribution du paradigme indiciário sur la recherche en éducation. Quelle est la contribution du paradigme aux études des récits? Pour les auteurs, le paradigme de l'indice constitue un outil puissant de recherche et de formation, où le récit, le discours, constituent des zones privilégiées pour comprendre et interpréter ce qui est opaque dans la réalité sociale.

L'article “Biographie et temporalités: pratique historiographique et enseignement de l'histoire” met en lumière certains aspects du dialogue entre l'histoire et la biographie, en soulignant les nouveaux apports théoriques et méthodologiques qui contribuent à revisiter son utilisation et sa production pour l'enseignement de l'histoire.

L'article “Réflexions conceptuelles et méthodologiques sur le "baroque" des biographies”, situé dans le domaine de la sociologie, apporte des réflexions conceptuelles et méthodologiques produites dans le cadre de la recherche consacrée à la reconstruction sociologique de la trajectoire d'une femme, transfuge de classe. L'auteur éclaire son choix théorico-méthodologique en mettant en évidence les critiques du champ sociologique à la méthode biographique, synthétisée dans le texte classique "L'illusion biographique", de Pierre Bourdieu (1986)BOURDIEU, Pierre. L'illusion biographique. Actes de la Recherche en Sciences Sociales, Paris, v. 62-63, p. 69-72, jun. 1986., reconnaissant une discussion fondatrice dans le domaine ainsi que sa nécessaire relativisation selon les différentes manières de faire de la recherche.

Quatrième axe: Les études biographiques, de la formation et des expériences d'enseignement. Ces études, au sein de la profession enseignante, illustrent un mouvement plus large, qui reflète la nécessité de donner de la visibilité à des expériences singulières, faisant réapparaître le sujet singulier dans l'univers social et historique qui l'entoure (NOVOA, 2013NÓVOA, António. Vida de Professores. Porto, Portugal: Porto Editora, 2013., p.18).

Pierre Dominicé (apudNóvoa, 2013NÓVOA, António. Vida de Professores. Porto, Portugal: Porto Editora, 2013.) souligne la fécondité des récits de vie et des études autobiographiques dans la production d'un autre savoir, du point de vue de la recherche-formation, pour une meilleure compréhension des sujets et de leurs pratiques.

Dans ce spectre, les articles "Mémoire, identité et enseignement: souvenirs-références des enseignants débutants dans l'enseignement supérieur" et "Comment vais-je faire de la recherche seul ? Le processus d'insertion dans le cours post-diplôme dont témoignent les récits d'un enseignant”, traite à la fois des références de mémoire de l'enseignant et des récits de l'enseignant qui révèlent le processus d'institutionnalisation à travers un long processus d'apprentissage, reflété dans les situations de travail.

L'article “Les fils de la mémoire ... sur les possibilités d'écriture de soi et d'invention de mondes”, à l'aide d'autres images de référence, tisse l'écriture de sa vie, avec des petits bouts de souvenirs et de mémoires, "comme bricolage d'expériences et production de possibles et non comme dévoilement de sens cachés dans le passé". L'article “Les temporalités dans la vie et l'autoformation d'un enseignant chercheur” traite d'une recherche-formation qui privilégie la dimension du temps dans ce processus, à partir d'un paradigme anthropophysique dans la constitution de l'identité d'enseignement. Il reconstitue la vie dans le binôme connaissance et goût. L'article “À l'écoute des élèves-enseignants: entre souvenirs et abats, portraits de la formation esthétique”, est également une recherche-formation, qui se concentre sur la formation esthétique des enseignants. Les deux articles sont dans la dimension des approches de soi (biographiques) et d'une éducation des sensibilités, puisqu'ils nous apportent des éléments de la dimension du sensible, liés à l'expérience olfactive et esthétique.

Une cinquième partie rassemble trois articles de chercheurs français. Ces trois textes abordent trois aspects distincts de la recherche biographique contemporaine. Le texte de Christine Delory-Momberger interroge les formes contemporaines du récit de soi et contribue ainsi à déplacer le questionnement formulé par Bourdieu (1986)BOURDIEU, Pierre. L'illusion biographique. Actes de la Recherche en Sciences Sociales, Paris, v. 62-63, p. 69-72, jun. 1986. qui dénonçait alors la fatuité des approches biographiques comme moyen de compréhension de soi et du monde. La réflexion proposée, qui s’amorçe à partir des travaux sur “la condition biographique” (Delory-MOMBERGER, 2010DELORY-MOMBERGER, Christine. La condition biographique. Essai sur le récit de soi dans la modernité avancée. Paris: Téraèdre, 2010.) et qui s’accomplit au travers des questions sur la condition du récit à l’ère de la société biographique appréhende selon une perspective longitudinale et historique les déplacements successifs du récit de soi au sein de l’espace social contemporain.

Un second texte est ensuite proposé provenant d’Alex Lainé, présente de manière concrète le travail narratif qui est convoqué lors de sessions d’histoire de vie en formation. Il permet d’appréhender à la fois les dimensions éthiques, les pratiques concrètes, et la temporalités des effets de la narration sur les dynamiques de formation à l’échelle individuelle et collective.

Le troisième texte porte un type de récit singulier, celui des patients confrontés à l’événement maladie. Martine Janner Raymondi y examine de manière détaillée et précise le feuilleté des temporalités concernées par l’activité narrative en santé, spécialement au cours des expériences du pâtir dont l’une des caractéristiques est notamment de générer des ruptures d’anticipation et des formes de ralentissement confinant à l’étirement de l’attente d’ordre existentielle.

Enfin, l'entretien avec Gaston Pineau, dernier texte proposé pour ce dossier de la revue Educar em Revista , intitulé “Conquérir son temps par la formation des rythmes de sa propre vie”, permet d’appréhender selon une perspective à la fois biographique et socio-historique les travaux à la fois pionniers et fondateurs pour penser le temps en formation d’adultes (Abels-Eber, 2010ABELS-EBER, Christinne (dir.). Gaston Pineau: trajet d'un forgeron de la formation: Regards croisés de compagnes et compagnons de route. Paris: L’Harmattan, 2010.). Au cours de cet entretien, Gaston Pineau envisage en effet ses travaux sur le temps à partir d’une perspective généalogique, ce qui permet de comprendre comment ses recherches sur le temps ont contribué à édifier le paradigme des histoire de vie en formation et de la recherche biographique en éducation.

L’ensemble de textes proposés offrent aux lecteur une perspective à la fois interdisciplinaire et internationale pour comprendre les enjeux, au gré des contextes professionnels tels que ceux de la recherche en sciences humaines et sociales, de l’enseignement, de la formation des enseignants, de la formation des adultes, de la santé et du soin pour penser les pratiques narratives et la recherche biographique en éducation et formation. Selon ces perspectives, la narration biographique est pensée selon une perspective anthtopologique, ou, plus précisément, anthropoformatrice (Pineau, 1989PINEAU, Gaston. La formation expérientielle en auto-, éco- et coformation. Éducation permanente, Paris, n. 100-101, p. 23-31, 1989.). En effet, si comme le souligne Delory-Momberger, l’expérience demande à être pensée et exprimée selon des schémas temporels qui préfigurent la narration de soi (MOMBERGER, 2019DELORY-MOMBERGER, Christine (dir.). Vocabulaire Des Histoires de Vie et de la Recherche Biographique. Toulouse: Érès, 2019., p. 49), la biographie peut être définie comme une catégorie d'expérience qui permet à l'individu, sous réserve de son inscription socio-historique, d'intégrer, de structurer, d'interpréter les situations et les événements du vécu.

Que l'autobiographie soit un modèle de structuration et de configuration à partir duquel les sciences de l'esprit peuvent construire une approche globale des individus dans leur espace socio-historique (Dilthey, 2010DILTHEY, Wilhelm. A construção do mundo histórico nas ciências humanas. São Paulo: Editora UNESP, 2010.), ou que la narration autobiographique soit le lieu d'émergence d'une identité personnelle et d'une compréhension de l'expérience et du monde (Ricoeur, 2010RICOEUR, Paul. Tempo e Narrativa - A intriga e a narrativa histórica. São Paulo: Martins Fontes, 2010.), quelle qu'elle soit, la narration biographique est une tentative de donner un sens à la vie. On peut dire que l'autobiographie structure notre vie. C’est ce que montre, selon différents aspects, à partir de différents contextes, en fonction de différentes approches méthodologiques, l’ensemble des textes qui constituent ce dossier.

References

  • ABELS-EBER, Christinne (dir.). Gaston Pineau: trajet d'un forgeron de la formation: Regards croisés de compagnes et compagnons de route. Paris: L’Harmattan, 2010.
  • ALHEIT, Peter. Biographie (Sociologie). In: DELORY-MOMBERGER, Christine (dir.). Vocabulaire Des Histoires de Vie et de la Recherche Biographique Toulouse: Érès, 2019. p. 44-47.
  • ALHEIT, Peter; DAUSIEN, Bettina. Apprentissage Biographique. In: DELORY-MOMBERGER, Christine (dir.). Vocabulaire Des Histoires de Vie et de la Recherche Biographique Toulouse: Érès, 2019. p. 19-22.
  • BAKHTINE, Mikhaïl. Esthétique de la création verbale Paris: Gallimard, 1984.
  • BAUDOUIN, Jean-Michel. De l’épreuve autobiographique Berne: Peter Lang, 2010.
  • BERGER, Peter; BERGER, Brigitte. Socialização: como ser um membro da sociedade. In: FORACCHI, Marialice Mencarini; MARTINS, José de Souza. Sociologia e Sociedade São Paulo: LTC, 1977. p. 200-214.
  • BOURDIEU, Pierre. L'illusion biographique. Actes de la Recherche en Sciences Sociales, Paris, v. 62-63, p. 69-72, jun. 1986.
  • BOURDIEU, Pierre. O Poder Simbólico Rio de Janeiro: Bertrand, 1989.
  • DELORY-MOMBERGER, Christine. La condition biographique. Essai sur le récit de soi dans la modernité avancée Paris: Téraèdre, 2010.
  • DELORY-MOMBERGER, Christine (dir.). Vocabulaire Des Histoires de Vie et de la Recherche Biographique Toulouse: Érès, 2019.
  • DILTHEY, Wilhelm. A construção do mundo histórico nas ciências humanas São Paulo: Editora UNESP, 2010.
  • NÓVOA, António. Vida de Professores Porto, Portugal: Porto Editora, 2013.
  • PINEAU, Gaston. La formation expérientielle en auto-, éco- et coformation. Éducation permanente, Paris, n. 100-101, p. 23-31, 1989.
  • RICOEUR, Paul. Tempo e Narrativa - A intriga e a narrativa histórica São Paulo: Martins Fontes, 2010.
  • SCHUTZ, Alfred; LUCKMANN, Thomas. Las estruturas del mundo de la vida 2. reimpressão. Buenos Aires: Amorrortu, 2009.
  • SCHUTZ, Alfred. A construção significativa do mundo social: uma introdução à sociologia compreensiva. Petrópolis, RJ: Vozes, 2018.

Publication Dates

  • Publication in this collection
    28 Apr 2021
  • Date of issue
    2021

History

  • Received
    10 Nov 2020
  • Accepted
    23 Dec 2020
Setor de Educação da Universidade Federal do Paraná Educar em Revista, Setor de Educação - Campus Rebouças - UFPR, Rua Rockefeller, nº 57, 2.º andar - Sala 202 , Rebouças - Curitiba - Paraná - Brasil, CEP 80230-130 - Curitiba - PR - Brazil
E-mail: educar.ufpr2016@gmail.com educar@ufpr.br